AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Chronique] Matenrou Opera - GILIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ophelia
『 Admin 』
avatar

Féminin Nombre de messages : 2702
Age : 107
Localisation : FRANCE, Lorraine
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: [Chronique] Matenrou Opera - GILIA   Mer 21 Mai - 20:36

.
.

GILIA ~Europe Edition~

.
.
.

Sortie officielle au Japon et en Europe : 14 mai 2008.
Prix : 16,99 € sur Colosseum, site de CLJ records.

Chronique par : Kayuna.
Ceci n'est que mon humble avis aussi je vous demande de partager votre ressenti à l'égard de cet album, toujours avec respect, bien sûr.
.
.

Première impression : le rendu visuel : c'est beau, tout de bleu et de noir, assez simple, avec au dos un mini photo de chaque membre, et évidemment la track list.
Livret somme toute classique, avec paroles en jap, belles images en fond puis magnifiques photographies des membres.
Sinon le bon point de la version européenne : le livret avec les paroles en romaji et traduites en anglais. Elles sont tout d'ailleurs absolument sublimes ! Mais je déplore pourtant que la photo d'entête de ce 'bonus' soit flou O.O ...

Le DVD : un PV assez simple mais très beau =D. L'excellente Alkaloid Showcase s'est vue quelque peu remaniée pour le coup ^^.
[Sono est Ayame sont mieux en vrai par contre je trouve XDDDD et puis je trouve dommage que l'on ne voit pas assez le jeu très stylé de batterie de Yu mais bon tant pis]. PV soigné et agréable : trop bien 8D !

Le CD : Ce qui est génial avec les 3 songs bonus de la version européenne de GILIA [Les 3 du précédent maxi-single], c'est qu'elles n'ont pas été 'plaquées' à la fin, mais intégrées à l'album. Et un mélange de musiques que l'ont connait et que l'on découvre, je trouve ça encore mieux =D.

Pour ce qui est à présent des musiques une à une :

Ruriiro de egaku niji : Magnifique et déjà bien [re]connue. Parfaite pour une entrée en matière. Du grand Matenrou Opera ^^

Twilight Parade : Une intro mélodieuse qui laisse place à des riffs agressifs. Une mélodie de fond omniprésente à l'allure précieuse, menée tantôt par un tintement cristallin tantôt par un orgue. On pourrait tout de même reprocher à cette musique le manque d'originalité de certains passages.

Plastic Cell : Intro piano puis duo gratte très agressif batterie. Une voix qui tend vers les graves pour Sono. Toujours un clavier mélodique. Avec tout de même des passages mélodiques qui laissent dévoiler toute l'ampleur et la profondeur de la voix de Sono. Puis cassure, reprise par un clavier très doux. C'est alors le retour des riffs agressifs initiaux. S'enchaîne alors un solo de guitare magnifique. Une chanson originale qui montre que Matenrou Opera sait faire autre chose que des douces mélodies.

Alkaloid Showcase : Sublime et on ne peut plus connue ^^ Incontournable. Avec quelques passages remaniés, côté clavier notamment.

Sara : Entrée magistrale pour une ballade très douce et d'une puissance pourtant incroyable. De l'émotion, de l'émotion et encore de l'émotion. C'est sublime et ça fait perler une larme au coin de l'oeil. La voix de Sono, qui a trouvé la clé pour transmettre les émotions les plus intenses, se fait alors des plus douces.

Honey Drop : Musique fabuleuse, chef d'oeuvre d'ores et déjà célèbre et étant apparu également sur le CROSS GATE 2008. Très reconnaissable de par sa Graduation initiale dont l'apogée est un refrain harmonieux et puissant, dans le style du groupe.

Bokyaku Celluloid : Une intro par Toccata et Fugue en Ré Mineur de Bach [Il me semble] qui débouche sur quelques mesures agressives puis la mélodie se fait plus chantante, pour redevenir agressive, dévoilant la 'face violente' de Matenrou, avec une pointe de délicatesse persistante pour une majesté extraordinaire sur laquelle se pose la voix superbement travaillée de Sono.

Koku karano tegami : Une musique qui semble plus légère et moins puissante d'abord, à l'exception de quelques envolées lyriques dont Sono se joue à merveille. Quant à l'instru, la basse est très présente. Une excellente musique, qui demeure tout de même pour moi la petite déception de cet album.

______________________________________________________________________________


En conclusion, Matenrou Opera nous livre là un opus sublime, immanquable pour les fans, allant sans cesse plus loin dans ce style qui leur est propre, mêlant mélodies grâcieuses, riffs agressifs et chant puissant.
C'est pourquoi, au vu également du prix assez bas de cet album, je conseille vivement GILIA aux personnes encore hésitantes ^^ .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://versailles.concept.free.fr
 
[Chronique] Matenrou Opera - GILIA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EDGUY: Vain Glory Opera
» Royal Opera-House 2010-2011
» [Chronique] Lonewolf "The Dark Crusade"
» TOXIC HOLOCAUST Chronique de l'archéologue du métal ...
» Opera National de Paris : Répertoires & Saisons passées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Versailles Concept :: Musique :: Concerts et Chroniques-
Sauter vers: